Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 17:47

       Nous avons décidé de tenter la 1ère volée et le palier intermédiaire.

Après avoir encore hésité pour la crémaillère ( bois ou ......?), nous avons choisi le béton cellulaire.

 

Pourquoi?

Et bien parce que:

*cette partie sera fermée par une petite porte afin de cacher la nourrice du chauffage;

*malgré la réservation que nous avions préparée avant la pose des tuyaux de chauffage, nous voulions éviter de percer;

*nous pourrions plus facilement faire une jolie marche arrondie au départ;

*doubler le vilain mur sous la porte nous permettrait d'aider au support du palier.


escalier07

      La suite sera différente: à partir  du palier, ce sera un quart tournant en chêne, à crémaillère (à l'Anglaise), et sans contre-marches.

escalier08                                       (image tirée du livre "escaliers en bois" éditions SAEP)


 

    Avant de nous lancer, nous sommes allés voir un artisan pour lui demander si c'était possible pour lui, de fabriquer la suite. Nous avons bien discuté, il nous a montré son travail, a répondu à nos questions, bref, très sympathique ce monsieur, un peu loin, mais il était prêt à nous envoyer des devis et nous, du coup, à commencer.

 

   Nous voilà donc partis avec du béton cellulaire de 10...


escalier14

escalier16

     

     Création du palier:escalier20

 

   Les piliers et la traverse qui est posée dessus sont en chêne.


escalier22

 

Les planches à l'intérieur également.

Les plus grosses sont en douglas.(restes de solives de l'aménagement du haut, elles ne seront pas visibles.)


 Celle sous la porte est accrochée solidement dans le mur de pierres; celle de droite dans le placo ainsi que le pilier;le 2ème pilier dans le béton cellulaire au moyen de grandes vis dont la moitié (avec la tête) scellée dans des trous remplis d'un mélange colle sable fin; et tous ces éléments sont fixés les uns avec les autres.

 

  Marches:

escalier23escalier24

et contre-marches ( rainurées, bouvetées s'il vous plait...):escalier26

 

 

et la dernière pour accéder au-dessus de la buanderie:escalier31        (en vérité, celle-ci est un peu haute, il faut la raccourcir.)


escalier30

 

   Le voici tel qu'il est en ce moment; seule la structure du palier ne peut plus être modifiée; nous devons finir le bord des marches et du palier( arrondir), poncer, traiter et fixer pour de bon!


                     Mais on peut monter: cela ne bouge pas!escalier27             Bien sûr, il est loin d'être parfait, mais on l'aime bien!

                                

                                     La prochaine fois,

je vous parlerai de nos rencontres avec différents menuisiers...


Partager cet article

Repost 0
Published by travaux-maison.chris054.over-blog.com - dans rénovation
commenter cet article

commentaires

cedric 27/10/2015 09:09

bonjour

bavo pour votre realisation , j'ai une question a propos des escalier en beton cellulaire , un maçon me it que ca ne tiendra pas aux impacts de pas et que cela s'effritera, ma question est donc votre escalier est il toujours debout? pas de probleme particulier?
ma seconde question comment avez vous fixé les marches sur le beton cellulaire? collées?

merci

cdt

chris054 27/10/2015 13:56

Bonjour!
Et bien oui! Notre escalier est toujours debout! Ce maçon sait-il qu'on construit des maisons en béton cellulaire?(500 000 chaque année!)
Nous n'avons eu aucun problème; jusqu'à l'an passé, il n'y avait sur le BC qu'une couche de primaire d'accroche pour éviter la poussière; maintenant, la partie visible a été enduite de chaux et sur le dessous de la 1ère marche, on a collé une mosaïque fabriquée maison à partir de restes du carrelage du sol.

Nous avons choisi du 10cm d'épaisseur pour la stabilité.
Le bois de la 1ère marche a été fixé grâce à des vis plus grandes que l'épaisseur du plateau, vissées dessous et dont la partie dépassant avec la tête a été scellée dans des trous creusés dans le BC grâce à un mélange colle à BC + sable;On a laissé au scellement le temps de durcir. Après, tout s'est emboîté, grâce au système rainures et languettes (avec du joint au pistolet pour éviter craquements et résonance). Nous avons quand même collé chaque plateau en intercalant un morceau de feuille de liège (2 à 3 mm d'épais, je ne sais plus) pour atténuer la résonance, et peut-être aussi collé la contremarche,mais çà, je ne me souviens plus...Nous avons utilisé de la "col'extrèm tout matériaux tout support"de Lanko. Quand une mise à niveau était nécessaire, on a rectifié avec du liège.

Bref, nous sommes assez contents de notre travail! Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas!
Cordialement,
Chris

Présentation

  • : Le blog de travaux-maison.chris054.over-blog.com
  • Le blog de travaux-maison.chris054.over-blog.com
  • : Historique de la rénovation d'une ferme. Pourquoi la huppe fasciée? Et bien, parce que tous les ans, un couple de huppes vient nicher dans un trou du mur du pignon Est de la maison, à 1 m du sol; c'est donc aussi leur maison!
  • Contact

Recherche